Des profs nus pour défendre l’éducation

19 Sep

Un collectif d’enseignants pousse un cri d’alarme et décide de poser nus sur Internet. Avec leur calendrier, ils entendent ainsi protester contre « le dénuement de l’école ».

Réduction des postes, classes surchargées… les professeurs sont en colère. Une quinzaine d’enseignants posent nus pour recueillir des signatures à leur pétition. DR

 Une célèbre comptine implore que « la maîtresse se mette en maillot de bain ». Un collectif d’enseignants a fait encore plus fort en posant totalement nus. Leur objectif est de « dénoncer l’abandon par l’Etat de sa mission de service publique d’éducation » et appelle « tous les « dépouillés » de l’Education nationale» à les rejoindre. Ainsi, depuis une semaine, les photos d’une quinzaine de professeurs déshabillés circulent sur Internet. Après les militants pour la  défense des animaux ou les rugbymen du Stade Français, les instituteurs ont donc à leur tour céder à la tentation du nu, en se mettant en action devant un tableau noir ou dans une salle de gymnastique.

Chaque mois possède son propre message de revendication. « Faisons de l’économie pas des économies » pour le mois de décembre, « Mieux vaut classe bien faite que classe bien pleine » en mars ou encore « L’école au bout du rouleau » pour juin, telles sont entre autres les différentes réclamations du manifeste « pour le dépouillement de l’école ». Mise en ligne sur la toile, cette pétition recueille, ce vendredi, plus de 2.500 signatures.

Une éducation en manque de moyens financiers

Ces différents clichés sont d’une très grande pudeur. Chacun de ceux et celles qui posent mettent en effet en avant un outil de leur discipline pour cacher leur anatomie. Ainsi compas, pinceaux, traité d’économie et autres matériel de sports servent de cache-sexe aux différents insitituteurs. « Professeurs, parents, élèves et citoyens, il est encore temps d’inverser le cours délétère des pseudo « réformes » qui transforment l’école en garderie sociale et transfèrent ses missions vers le secteur privé, au profit des plus riches et des mieux informés » estiment les professeurs.

Les enseignants déporent en effet que l’école se retrouve nue « non seulement parce qu’elle est privée de moyens financiers, mais  aussi et surtout parce qu’elle est amputée progressivement de son sens». Au total douze messages en tenue d’Adam et Eve, pour douze mois et un appel pressant aux « responsables politiques français, pour qu’ils agissent résolument contre le dépouillement de l’Education nationale ». Une manifestation plus classique est prévue le 27 septembre pour faire entendre les revendications du corps professoral.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :